Et voilà, fin de l’aventure Cadets 2010-2011!

Une aventure bien particulière…avec un groupe bien particulier!!

En rugby, traditionnellement, lorsqu’on parle, à la fin d’une saison, à l’occasion d’un bilan, d’une aventure et d’un groupe particulier, on vante implicitement les qualités de cohésion, le magnifique esprit de groupe, l’abnégation mise au service des autres, bref, les valeurs respectées du rugby;

Dans ce groupe là, une majorité de joueurs n’a pas conscience de l’importance de ces valeurs dans la performance d’une équipe!!!…pas encore!!! beaucoup trop voient encore le rugby comme un sport individuel où le collectif est au service de l’individu…avec un ego parfois difficile à gérer! JP Elissalde, ancien international et entraîneur, disait:

un joueur phare est un joueur qui est là pour éclairer, pas pour éblouir! .

Oh, c’est vrai, le talent est là! Aucun doute là dessus! Un talent qui aura permis à l’équipe de réaliser une excellente fin de saison…mais qui, faute de travail suffisant et de réelle implication collective, n’aura pas permis de passer le dernier obstacle, celui qui aurait dû nous amener vers le titre de Champion en Teulière C!!!

Un petit bilan de la saison et un compte rendu de cette ½ finale perdue contre Senlis s’imposent donc:

Une petite citation pour commencer, en forme de clin d’œil, en cette période de bac « Français »:

Nous partîmes cinq cents, mais par un prompt renfort, nous nous vîmes trois mille en arrivant au port

Le Cid.

Pour nous, beaucoup plus modestement, nous partîmes à 11, nous nous vîmes 30 (potentiels) en fin de saison.

Le début de saison fut donc plus que laborieux avec un premier match forfait, faute de combattants.

Rapidement, le groupe s’étoffe: 18 puis 20 joueurs.

Le problème? Parmi cette vingtaine de joueurs, 14 sont débutants ou quasi débutants.

Les mauvais résultats s’enchaînent, les défaites sont lourdes dans cette première phase dite de « brassage ».

Pourtant, les joueurs progressent, tous, les débutants et les autres, et surtout…ils ne lâchent pas!

Malgré les défaites, le groupe continue à s’étoffer: des joueurs plus aguerris reprennent le chemin du terrain (retours de blessures, handballeurs de nouveau attirés par le rugby, …).

Un frémissement commence alors à se faire sentir, une victoire par ci, une défaite plus qu’honorable par là!

L’équipe commence à se structurer, à s’organiser: les avants, malgré un réel déficit physique, gagnent des ballons, nous devenons redoutables en touche, pas mal en mêlée, les ¾ ont des ballons, révèlent leur talent, prennent confiance!

Pourtant, les deux premiers matches du championnat Teulière C, dans lequel nous sommes finalement engagés, restent moyens…avec deux défaites d’1 et 2 points!

Puis, le déclic! D’un coup d’un seul, tout se met à être facile, trop facile: les victoires s’enchaînent, les essais pleuvent…. : les équipes qui nous accrochaient en matches aller explosent littéralement lors des matches retour! L’équipe termine 1ère de sa poule et obtient brillamment sa qualification pour les 8èmes de finales.

8èmes de finale

Ce match, contre Rosny sous Bois, fut, sans doute, le match le plus abouti de la saison: malgré ou grâce à l’absence de quelques uns des meilleurs joueurs, le collectif prit réellement le dessus! une agressivité de tous les instants, des plaquages destructeurs ont rapidement écœuré une équipe pourtant supérieure à toutes celles rencontrées jusqu’ici! Les avants ont montré là de belles qualités, une belle organisation au service de ¾ vifs, inspirés, jouant les uns pour les autres! Bref, un match dont tous les entraîneurs rêvent!

Quarts de finale

En ¼ de finales se présente en face de nous, une équipe de Stains-St Denis, lourde devant, elle aussi rapidement étouffée par l’envie, l’agressivité, les plaquages des Sucyciens. 20mn auront suffi pour que Sucy soit seul sur le terrain. Le score, à nouveau, enfle, enfle…trop!

Après ces 20 mn de combat collectif, le match laissa davantage s’exprimer les individualités… et le collectif apparut un peu moins huilé.

Par ce match, la confiance, la maîtrise, l’agressivité mise au service du collectif fut peut être remplacée par des certitudes individuelles, un sentiment d’invincibilité, peut être même un complexe de supériorité, l’idée que: « Teulière C, pfff, c’est un championnat bidon, c’est pas pour nous, trop facile!!! »

Trop facile?? oui, effectivement, tout paraissait trop facile! Nous allions tomber de haut!

Demi Finale

l’attente fatale

Entre les ¼ et les ½ finales, 3 semaines pleines (merci, messieurs du CIFR pour ce calendrier!!!), 3 semaines pendant lesquelles nous allons perdre les ½ finales: examens et baccalauréat approchent (oui, mais comme pour tous les joueurs cadets d’IDF!!!), certitude d’une supériorité évidente (« pfff, on est trop forts! ») , attitudes encore plus négatives qu’à l’accoutumée, moins de présence aux entraînements, aucune conscience de l’événement (une ½ finale à jouer est rare dans une carrière de rugbyman, quel que soit le niveau), bref, moins d’implication, pas de possibilité aux entraînements de réaliser un vrai travail de qualité.
A cela s’ajoutent, il faut le reconnaître, trois blessures qui vont handicaper encore davantage le groupe.

En face de nous en ½ finales? L’équipe de Senlis, qualifiée en Teulière B mais rétrogradée en Teulière C pour des sombres raisons de règlement! Senlis, invaincue depuis le début du championnat, et ayant infligé de lourdes défaites à ses adversaires tout au long de la saison! Senlis à Senlis!

le match

Ambiance dans les vestiaires de Senlis: échanges à voix basse, concentration, …

Ambiance dans les vestiaires de Sucy: rires, cris, énergie gaspillée, …

Daniel HERRERO, ancien entraineur de TOULON disait:

Un vestiaire, c’est une chapelle, calme, paisible, où brillent au murs les parures de fête que sont les maillots. C’est un lieu de recueillement où les mots sont choisis. C’est le lieu sacré des comportements rituels qui viennent de la nuit des âges….les regards se croisent. L’œil parle. Il dit que le combat sera rude. Il capte l’ambiance, quête un miroir rassurant… Tous les joueurs diffèrent. Tous ont leurs lois. Tous ont leur place, leur ordre, leurs rites propres. Ils sont déjà ailleurs… le corps doit être prêt. Prêt à rugir, à hurler, à exploser. Prêt à chanter

Nous n’étions pas prêts…

Le match fut à sens unique: contrairement aux matches précédents, l’envie, l’agressivité, le refus de la défaite étaient chez l’adversaire. Pris à la gorge dès le début du match, nous n’avons pu réagir qu’en de rares occasions!

Un contre, une erreur d’arbitrage (c’est vrai!)…et le score enfle!

Nous aurions pu revenir dans le match si…des 3 contre 1 évidents avaient été bien joués, si des décisions arbitrales avaient été plus justes, si l’agressivité était revenue…, si…, si…

C’est là, lorsque rien ne va, lorsque c’est dur, lorsqu’on souffre, que le collectif doit s’exprimer, prendre le relais mais l’état d’esprit, les absences (physiques et mentales) des 3 dernières semaines ont alors pesé lourd, très lourd.

Il ne sert à rien de refaire le match ou l’avant match, nous avons perdu…fin!

Bilan

Des progrès énormes ont été réalisés! Des joueurs ont pris confiance en eux, sont conscients, je crois, d’avoir franchi un cap!

Les lourdes défaites du début, les magnifiques victoires, la défaite frustrante (j’espère!) des ½ finales, autant d’expériences qui font grandir, qui nourrissent un joueur, qui le rendent plus fort!

Les équipes Cadets et Juniors de la saison prochaine en profiteront, c’est sûr!!

Pourtant retenez ce qui suit, qui fera de vous de meilleurs joueurs de rugby encore:

Dans le rugby, il faut aimer être ensemble, il faut aimer souffrir avec l’autre, pour l’autre.
Oh! bien sûr, des équipes brillantes ont réussi alors même que des joueurs ne se parlaient plus entre eux…mais la performance d’une équipe dépend des liens qui se tissent entre les joueurs: se connaître mieux, apprendre à s’apprécier, à rire ensemble, avoir plaisir à se battre ensemble sur le terrain, jouer, gagner, perdre, se retrouver au club house, se chambrer, se raconter, raconter les autres, rire encore, rire toujours!!!

Le rugby, c’est l’histoire d’un ballon avec des copains autour et quand il n’y a plus de ballon, il reste les copains.

A la saison prochaine!

Danlnor – JP

PS (Ajout de Franck): D’autres photos:

demi-finale Teulière C RC Senlis – RC Sucy

Merci à Victor du RC Senlis d’avoir posté ces photos, et bravo au RC Sucy; bonne route à vous…;-)