Superbe WE de début de saison pour les cadets/juniors

Nous avons été magnifiquement bien accueillis chez François dans le Perche pour ce WE de lancement de saison. Toutes les conditions étaient réunies pour que ce soit un magnifique WE, seules les prévisions météorologiques nous laissaient dubitatifs en début de semaine. Heureusement seules de furtives gouttelettes en début de soirée, vinrent juste conforter la crédibilité de Météo France. Pas assez pour décourager quelques dirigeants et quelques cadets de dormir à la belle étoile autour du feu de camp. Les autres moins téméraires ou à l’urbanité plus affirmée préférèrent opter pour la tente (la canadienne dans le langage du 20 ème siècle, Quechua dans celle de nos jeunes).

Partis de Sucy en tout début d’après-midi, la quarantaine de joueurs présents n’ont eu que le temps de déplier leur habitat de toile avant de rejoindre en footing le stade du bourg voisin. Sur le pré JP et Seb pour les juniors, Jean-Louis et William pour les cadets purent donc peaufiner les schémas de jeu, bases de cette nouvelle saison, semble t’il prometteuse. Puis retour au bercail pour profiter du méchoui, et entamer une soirée conviviale et fédératrice. Un deuxième ligne ( !) se chargeant d’expliquer aux esprits obtus les subtilités qui leur auraient échappé, dans la pléiade d’histoires (plus ou moins) drôles entendues ce soir là. Au-delà de quelques inévitables démontages de tentes, la nuit pouvait commencer. Ou pas…

Les plus prudents, ou les plus avisés n’ont pas reporté le coucher, afin d’être en forme à 7H00 pour le footing de décrassage dans la campagne environnante. Les dirigeants étant quant à eux mis à contribution afin que le petit déjeuner à base de lait fermier, et autres produits du cru, soit opérationnel dès le retour des troupes. Mission accomplie ! Avec brio, diront certains, mais sans Titi qui arrivera juste à temps pour accompagner la seconde séance technique sur le stade.

L’après-midi fut consacrée aux jeux de force Basque, à la sauce Béarnaise (indigeste pour certains), afin de parfaire la condition physique de nos jeunes pousses. La délicatesse et la peur de choquer l’âme sensible de quelques parents, m’empêchent de décrire ici, les tortures auxquelles furent soumises les 6 équipes mixtes (cadets/juniors). Toujours est-il que le chrono prévisionnel de 10 minutes fut explosé en 6 minutes 15 par l’équipe victorieuse.

A peine la coupe remise, il nous fallut plier bagages pour regagner nos pénates Sucyciennes, les yeux tournés vers le début d’une nouvelle campagne, de qualification celle-là.

Un WE réussi à tous points de vue. Notre seul regret : malgré les promesses de notre hôte nous n’eûmes pas la chance d’entendre le brame du cerf, faute sans doute, d’une quiétude nocturne suffisante.

JP master class

La JP Master class
(I want you for RCS army)

Rugby des champs

Les beaux avants que ça va nous faire tout ça !

Camping

Certains étaient dans l’attente

Tournante

Mouton-Cadet