LES MINIMES AU SEPTENTRION ET AU ZENITH

IMG_3665-1« A fond, à fond et tout de suite ! » : Martin a donné la consigne et le ton à ses joueurs, s’ils veulent gagner aujourd’hui, il ne va pas falloir dormir

En tournoi, les 10 minutes allouées à chaque match de poule passent vite, le premier qui marque prend une option certaine  sur la victoire.

Il faut donc oublier la nuit courte et inconfortable, et se motiver pour la journée.

Dans notre poule A, il y a deux équipes locales, Maubeuge et Armentières, qui pour la journée, forme une entente sportive avec Champigny en raison d’effectifs insuffisants chez les deux clubs. Le dernier adversaire prévu est Châlons en Champagne, qui n’est toujours pas arrivé sur le terrain.

Jouant en deuxième, Sucy commence alors son grand show, la consigne du coach est suivie à la lettre, les deux premiers matches contre les locaux voient le compteur d’essai s’emballer, 8 essais marqués sans en encaisser un seul ! Scores sans appel 3-0 puis 5-0, les sucyciens sont dans le jeu, peu de fautes, des percées conclues par des essais et une défense hargneuse et impénétrable.

A 10 h 30, les deux tiers du contrat sont remplis.  L’arrivée de l’équipe de Chalons, en rade à quelques dizaines de kilomètres à la suite d’une panne de car,  est annoncée enfin, ce sera le dernier affrontement : il ne faut pas se relâcher pendant la longue pause liée à l’attente des champenois, cette équipe, c’est du lourd … D’ailleurs, après un court échauffement, les verts gagnent leur premier match contre l’entente Armentières-Champigny !

 Avant l’affrontement qui conclura la matinée de nos rouges et bleus, Martin appelle à la vigilance, et insiste sur l’importance d’un soutien omniprésent.
10 minutes, c’est court et c’est long, le match est disputé, Sucy l’emportera finalement 2 à 1.

Vainqueurs de la poule A, nos minimes partent déjeuner le cœur plus léger.
Parallèlement, sur la poule B Vincennes l’a emporté devant Grande Synthe ; le Val de Marne s’affichant  avec trois clubs a raflé les  meilleures places !

Après la pause méridienne, il faut relancer la machine, alourdie sans doute par quelques cornets de frites « américains » : cherchez l’erreur, non mais allô quoi, t’es dans le Nord et t’as pas de frites belges ?

14 h, rendez-vous pour le premier match de demi-finale : Sucy premier poule A affronte Grande Synthe  deuxième poule  B, l’enthousiasme est toujours là, le compteur à essais se remet en marche 4 essais à 0, Sucy est déchaîné et peut compter sur un Romarik « monté sur ressorts ».

Deuxième demi-finale, Vincennes-Châlons : le match est acharné, les équipes se valent bien et à l’issue des 10 minutes, le score est de 1 à 1 : le gain du match se fera par « mort subite », le premier qui marque l’emporte…

Dans la tribune, les sucyciens se sont resserrés, les visages sont graves et tendus. Le ciel se couvre, le vent se lève, il y a de l’orage dans l’air, l’ambiance est électrique. L ‘essai libérateur sera finalement inscrit par Châlons à l’issue d’un match ardu et prolongé. Châlons exulte, Vincennes pleure, la finale ne sera pas entièrement Val-de-Marnaise.

Retour de Sucy sur la belle pelouse du CLLA, les joueurs se regroupent, un dernier cri de guerre et les équipes se lancent chacune à l’assaut de l’embut adverse : allez Sucy, les trois supportrices  inconditionnelles sont rejointes par les benjamins, leurs entraîneurs et dirigeants, et les jeunes de Vincennes, tous encouragent à grands cris nos valeureux minimes.

Ceux-ci doivent être dopés à l’adrénaline accumulée hier dans les boucles du grand huit, ma parole, la sortie de la veille ne les a donc pas épuisés, au contraire !

La tribune vibre,  hurle, s’enflamme pour Sucy qui mène 1 à 0 au coup de sifflet final,  tous sur la pelouse, félicitations des Vincennois et des petits sucyciens pour leurs aînés, haie d’honneur, bravo les Minimes, bravo Martin, ils l’ont fait !