Pourquoi pas tout le monde ?

Partager:

Le président m’a confié le rôle de COVID MANAGER(terme officiel) du RC SUCY, en relation avec la FFR, la Ligue IdF et le service des sports de la ville de Sucy.

Certains d’entre vous se demandent pourquoi les plus jeunes n’ont pas repris l’entrainement quand dans le même temps, les plus grands en ont progressivement la possibilité. Nous vous devons une réponse.

Le rugby reste, comme les autres sports collectifs, un sport non autorisé. Le retour sur le terrain, se fait dans le cadre de « pratiques alternatives » telles que définies par les documents du ministère des sports.

Les différentes phases sont déclenchées au fur et à mesure par la FFR. Les premières phases sont des activités purement physiques, sans ballon. C’est une des raisons pour laquelle nous n’impliquons pas les plus jeunes catégories, pour lesquelles ces pratiques ne sont pas assez ludiques.

Nous avons relativement tôt, saisi l’opportunité qui nous était donnée, de remobiliser et ré-athlétiser notre groupe Seniors qui évolue au niveau National et dont le championnat devrait reprendre début septembre.

Devant la réussite, tant du point de vue de l’adhésion des joueurs du groupe Seniors, que du point de vue de leur respect des contraintes, nous avons pris la décision d’étendre progressivement cette reprise aux groupes Moins de 19 ans, puis Moins de 16 ans et enfin Moins de 14 ans. Sans oublier les vétérans, nos fameux Prostatiques.

Le constat est que plus nous descendons en âge, plus les consignes sont compliquées à faire respecter. L’autre facteur qui se conjugue au premier, est que les jeunes ont retrouvé une certaine liberté dans leurs attitudes de la vie courante, et ont du mal à faire la part des choses quand ils sont placés sous notre responsabilité. Nous comprenons la déception, voire la frustration des plus jeunes, et de leurs parents de ne pas avoir la possibilité retrouver le plaisir, les copains et le ballon. La porte n’est toutefois pas verrouillée et la position du club peut évoluer.

Cette reprise d’activité engendre des contraintes administratives et organisationnelles et un investissement supplémentaire de la part des encadrants, et des dirigeants qui, faut-il le souligner, sont bénévoles. Bénévoles qui assument leurs responsabilités, et comme l’a rappelé le Président Coutier œuvrent dans l’intérêt du club dans «  un cadre strict et réglementaire ».

Eric GUIDOUX

Vice-Président , tant que vous voudrez bien lui donner votre confiance.

COVID Manager, le moins longtemps possible.