Rugby à 5 : Plus rien ne les arrête, les Miss’ils sont lâchés !

 Après leur beau succès la semaine passée, les Miss’ils ont à nouveau frappé. Mission réussie, ennemis décimés.

Armés de 6 ga« z » : Salim, Octavio, Eddi, Thilbaut, David et le redoutable Jean-Louis déjà victorieux à XV la veille et de 4 « bombes » : Marine, Karine et deux de ses alliées rappelées en renfort, autrefois appelées les « bouchons » à la belle époque de Vincennes. Elles n’auront pas pu en mettre à V, mais n’ont pas manqué de talent pour autant.

Le climat pour lancer les attaques était tout simplement parfait. Pas un nuage à l’horizon, visibilité parfaite. Les ennemis n’ont pas résisté longtemps aux offensives « tous azimut » de Salim, d’autant plus qu’il pouvait compter sur ses alliés et son ailier lancé, Octavio qui a laissé l’herbe séchée sur son passage (à moins que cela ne soit quelques feuilles d’automne tombées juste là pour colorer et égayer la journée).

Très gai, tout le monde l’était aux sons des rythmes Tziganes et Brésiliens endiablés. Quelques gitans impressionnants étaient déguisés. L’un d’entre-eux, entre avec sa chaîne en or, armé de son sifflet, injustement de 2 minutes, Karine a sanctionné. Philippe qui avait fait le déplacement avait confondu le thème et le lieu, est arrivé très coquet pour nous supporter. Pour se venger des méchants gitans de l’ACBB, Thilbaut leur aura plus tard dérobé juste sous leurs yeux, 5 poules égarées.

La finale en revanche, 4 à 1, les Miss’ils ne l’auront pas volée. Très gais, ils l’auraient certainement encore plus été, si dans les dernières actions, le genou de notre Marine nationale n’avait pas craqué.

Heureusement, le réconfort, dans la sangria et les saucisses grillées, tous l’avons trouvé.

Karine F